Jour 1 ‘le shampooing solide’

Il y a 6 semaines au marché, je suis tombée sur un stand qui vendait des savons de Marseille et j’ai acheté mon premier shampooing solide. J’avais eu envie depuis un petit moment et hâte de l’essayer, j’ai pris une douche en rentrant. J’ai mouillé ma tête, fait moussé le savon avec mes mains et ensuite j’ai frotté mes mains dans mes cheveux. Sensation étrange : l’impression que rien ne se passait. Après le rinçage, je ne savais pas si mes cheveux était propre ou pas ! Pas trop convaincue et bien déçue, le lendemain, j’ai repris mon shampooing dans le flacon plastique.

Pendant quelques jours nous l’avons réessayé, ni une ni l’autre convaincue, jusqu’au moment ou je tombe sur un article qui explique comment l’utiliser correctement. En fait, il ne faut pas l’utiliser comme un savon normal, il faut mouiller la tête, frotter le savon directement sur les cheveux, ce qui va bien le faire mousser et ensuite rincer. Cette fois-ci, pas de déception : des cheveux tout propres sans déchet plastique, 100% naturel.

Au fur et à mesure, les étagères de notre salle de bain désencombrent tout au long du mois d’aout. YES ! Une première point pour aller vers l’essentiel ! Je retourne au marché pour prendre un deuxième. Affaire conclue jusqu’à ce matin, au moment que nous sommes sur le point de départ pour ramener ma fille à l’internat pour le début de l’année scolaire.

«  Maman, on peut s’arrêter à un magasin en route ? »

«  Bien sûr, qu’est ce qu’il te faut ? »

«  Du shampooing »

«  Mais je t’ai pris un savon, tu ne l’a pas pris ? »

«  Trop compliqué pour l’internat… »

J’essaie de garder mon calme, « Tu plaisantes ? Tu me sollicites de faire un blog pour améliorer l’environnement et le premier jour, tu veux que j’achète un flacon en plastique !? »

En sortant du magasin, nous faisons un deal : shampoing solide le weekend quand elle est à la maison, et avant le fin de l’année, elle essaie d’intégrer le shampoing solide dans sa vie à l’internat… A suivre !

 

Day 1 ‘solid shampoo’

Six weeks ago, I stumbled on a market stand selling soap from Marseille and bought my first solid shampoo. I had wanted to try one for some time, so as soon as I got home, I gave it a go. I wet my hair, rubbed the soap between my hands and then rubbed my hands through my hair. It felt very strange, as if nothing was happening and when I rinsed my hair, I really wasn’t sure whether my hair was clean or not! Totally unconvinced and frustrated, the next day I went back to my normal shampoo in its plastic bottle.

For several days, we kept trying but neither of us was at all convinced that the solid shampoo really worked. It was only after reading an article on the subject that I realised we weren’t using the shampoo properly. In fact you don’t use it like a normal soap, you need to wet your hair, then rub the soap block directly into your hair, which will then lather and then you rinse. I was now satisfied: clean hair, no plastic waste and 100% natural.

Slowly and surely throughout the month of August, the shelves in our bathroom became uncluttered. YES! A first step towards my goal! I went back to the market, bought another soap. All good, until this morning, when we were getting into the car to take my daughter back for a new year at her weekly boarding school.

«  Mum, can we stop at the shops on the way? »

«  Of course, what do you need? »

«  Shampoo »

«  I bought you soap, have you forgotten it? »

«  Too complicated for the boarding house »

I take a deep breath and try to keep my voice calm, « You are kidding me? You are the one who told me to do a blog on improving the environment and on the first day, you want me to buy a plastic bottle!? »

As we come out of the shop, we make a deal: solid shampoo when at home at the weekends and for her to try, before the end of the school year, to use it at school too… We will see!